Le caprice des dieux de Tina Noiret


Dans une Europe assez proche de la vôtre, une femme contacte un homme politique pour lui proposer un projet d’égalité des chances. Cette relation se développe comme une tragédie antique qui fait resurgir les dieux et les mythes de l’Olympe derrière les personnages. L’auteure nous entraîne dans une fable politique moderne qui met en scène Le Caprice des dieux, personnage central de cette intrigue. Bruxelles, Strasbourg, Luxembourg défilent sur fond de trahison, amoureuse, politique et de soi-même. Entre humour et confidence, passé et présent, la fiction oscille entre effets poétiques et tragi-comiques teintés de spleen. Un vrai suspens s’installe, jusqu’à la chute. Au lecteur le plaisir de reconstruire le dénouement qui s’évoque entre les lignes. Rien n'est dit, tout est dit.


Tout d’abord un grand merci à l’auteure pour m’avoir fait confiance en m’envoyant ce roman. Je la remercie également pour tous nos échanges au cours de ma lecture, sur ses confidences, ses secrets etc et encore bien d’autres choses que l’on a pu partager durant toute cette période qu’à été ma lecture.

Je dois dire que le début à été difficile pour moi de lire ce roman de par son thème.  En effet, bien que ce soit une romance, nous découvrons un monde assez particulier : le monde de la politique et leurs vies « malsaine ». L’envers du décor du monde de la politique.

On rencontre Ariane qui contacte un homme politique, Jason Brandais, un député européen, pour lui exposer un projet qui lui tient à cœur :  » femmes africaines et technologies » De cette rencontre va nous projeter dans un relation amoureuse des plus compliqué. Ariane va être subjugué par cet homme homme puissant. Mais Jason Brandais est un homme narcissique, égocentrique, c’est un homme à femmes qui multiplie les conquêtes, manipulateur et destructeur.
Ariane va être littéralement fascinée par ce personnage, et grâce à elle nous allons connaître l’envers du décor du monde de la politique de l’intérieur. En effet, l’auteur nous fait voyager au sein du Parlement européen qu’elle nous décrit si bien que l’on a l’impression d’y être vraiment. Grâce aux yeux d’Ariane, nous allons faire la connaissance de chacun des membres de ce Parlement Européen. Elle nous fait voyager entre Bruxelles, Luxembourg et Strasbourg et j’ai vraiment adoré car comme je l’ai dit plus haut on s’y croirait vraiment le temps de notre lecture. Evidemment c’est un voyage semé d’embûches où tout n’est pas rose. Le Parlement Européen nommé aussi  » Le caprice des Dieux » tient un rôle important puisque l’auteure en fait un personnage et nous fait également voyager entre passé et présent mais également nous fait référence à la mythologie grecque. J’avoue avoir aimé car je ne connaissais pas certains de ses mythes. De par les personnages principaux on  sent les occurrences à la mythologie : Ariane et Jason.  C’est aussi le moyen pour l’auteure je pense de dénoncer certaines pratiques politiques et certains comportements de politiciens qui peut se faire de nos jours.

On sent que ce roman a été richement travaillé, étudié et réfléchi car il est assez complexe et particulier. Il pourrait faire réfléchir le lecteur sur la politique de nos jours et ce qui se relate dans ce roman pourrait être une histoire que l’on pourrait entendre de nos jours. Une histoire qui aurait pu se passer de nos jours.

Il faut dire que l’on s’attache beaucoup à Ariane, qui par son amour fasciné pour Jason nous en fait un personnage sensible, touchante mais naïve. Mais sa naïveté la rend vraiment attachante bien que parfois on aimerait la secouer. Quant à Jason il est méprisable, manipulateur et narcissique, il se joue d’Ariane la faisant miroiter qui profite de son statut de député. Il faut dire que j’ai l’impression que de nos jours c’est un peu la politique de ses hommes dans ce milieu surtout.

Un début de roman difficile mais une fois imprégnée de cet impitoyable univers, on ne lâche plus le roman et surtout on espère une belle fin pour Ariane. J’ai été quelque peu perplexe par cette fin, j’aurais aimé une autre issue, mais c’est ainsi malheureusement.
Une belle fin en soi mais j’ai eu l’impression de n’avoir pas eu de fin mots à l’histoire bien que celle-ci l’était belle et bien.

Un roman particulier et complexe que je vous conseille de lire vivement car il est très bien écrit, et travaillé. Ce roman vaut le détour.

 

Le Caprice des dieux


Neuf à partir de: 0 Épuisé


Cet article vous a plus ? Partagez le !

Classés dans :,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


4 commentaires

  • lheuredelire (septembre 12, 2016) :

    Merci pour la découverte, je ne connaissais pas du tout !

  • Satine's books (septembre 13, 2016) :

    Il a l’air génial! Je note 🙂

  • Diablotine (septembre 13, 2016) :

    Il a l’air sympa !

  • Vampilou (septembre 13, 2016) :

    J’aime beaucoup la couverture et malgré la complexité du roman que tu soulignes, je me laisserai bien tenter !