Et soudain tout change

Titre : Et soudain tout change
Auteur : Gilles Legardinier
Editions : Fleuve Noir
Collection : Ø
Format: Papier
Pages : 374
Prix : 19.50€
Date de parution : 10 octobre 2013

Résumé :
Camille et ses amis se connaissent depuis la maternelle. Leur dernière année de lycée les a enfin tous réunis dans la même classe. À quelques mois du bac, en compagnie de sa meilleure amie, Léa, d’Axel, Léo, et toute sa petite bande, la jeune fille découvre joyeusement la vie. Tous se demandent quel chemin ils vont prendre. Ils ignorent encore que d’ici l’été, le destin va leur en faire vivre plus que dans toute une vie. Du meilleur au pire, avec l’énergie de leur âge et leurs espoirs, entre convictions et doutes, entre illusions et réalité, ils vont expérimenter, échanger et affronter. Leur histoire est la nôtre. Bienvenue dans ce que nous partageons de plus beau et qui ne meurt jamais…

Ma Chronique :

Après avoir eu des coups de cœurs pour Demain j’arrête et Complètement cramé, ici « Et soudain tout change » est une très belle lecture bien différente de ce que nous a habitué Gilles Legardinier.

Ici, dans « Et soudain tout change » nous suivons les aventures de Camille, sa meilleure amie Léa et leurs amis d’enfance se retrouve en dernière année de lycée dans la même classe. Ensemble ils vont vivre les meilleurs moments de leur vie (ou la pire!).  Jusqu’à ce que « Et soudain tout change » pour eux et surtout pour un des personnages. Je n’en dis pas plus pour ne pas vous raconter le thème essentiel du livre.

Comme dit précédemment, Gilles Legardinier traite ici d’un thème assez difficile qui va bouleverser le destin des personnages et certainement aussi celui de ses lecteurs. En fait ici, dans « Et soudain tout change » on passe énormément d’une émotion à une autre : on rit des bétises de Tibor, le petit clown de la bande, on sourit sur les petites amourettes secrètes, on rit lors des épisodes de tentatives de disuasion de vente de la maison des parents d’un des personnages, d’ailleurs qu’est ce que j’ai pu rigoler toute seule,  on a peur, on espère bien qu’on sache pertinemment ce qui va arriver mais malgré cela on garde espoir. Et surtout « soudain tout change » et on pleure. Un sentiment nouveau que nous fait découvrir Gilles Legardinier qui d’après lui ( CF : article sur ma rencontre avec l’auteur)  est un sujet qu’il a voulu montrer à ses lecteurs et pour nous dire que cela fait partie de la vie et tout n’est toujours pas rose. C’est pourquoi ici, on en a les larmes aux yeux.

L’amitié entre tous ses jeunes est vraiment super, de l’entraide, de la joie, de la colère, des pleure, les liens fraternels et familial dont on est témoin, de l’amitié et l’amour qui naît entre certains personnages est vraiment touchant. Malgré que « Et soudain tout change » il doivent faire face à la vie et au bac qui arrive à grand pas. 
Ici encore et comme toujours dans les romans de Gilles, le chat apparaît une fois de plus. Ici c’est Zoltan un magnifique chat, le compagnon de Camille.

Pour parler de la fin, et sans en dévoiler trop, elle est vraiment triste, on en pleure, mais au fond c’est une magnifique fin car celle-ci restera dans notre cœur même si ce n’est qu’une fiction, je suis sure qu’elle va en émouvoir plus d’un. Un très bel hommage à la vie.
 
Ce que j’ai beaucoup aimé et ce que j’aime dans les romans de Gilles Legardiner  c’est que les titres de ses romans apparaissent toujours plusieurs fois lors de notre lecture.

En bref c’est un roman sur la vie qui fait réfléchir où l’auteur mêle un certains nombre d’émotions auxquels on ne s’y pas pas forcément. Une belle leçon et un hommage à la vie.

Maintenant j’ai hâte de lire son dernier roman « Ca peut pas rater »


Cet article vous a plus ? Partagez le !

Classés dans :,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


2 commentaires

  • fantasybooksaddict (mars 19, 2015) :

    Ce livre me tente beaucoup car j’avais adoré les 2 autres !

  • Liz (février 8, 2016) :

    Une livre émouvant et aussi plein d’humour! L’auteur sait vraiment mettre du rire même dans les pire situation.
    Par contre le chaton c’est Flocon!lol. Zoltan c’est le chien hihi