Night School T1

Titre : Night School
Auteur : C.J. Daugherty
Editions : Robert Laffont
Collection : R
Pages : 414
Prix : 17.90€
Date de Parution : 10 mai 2012

Résumé :

Allie Sheridan déteste son lycée. Son grand frère a disparu. Et elle vient d’être arrêtée. Une énième fois. C’en est trop pour ses parents, qui l’envoient dans un internat au règlement quasi militaire. Contre toute attente, Allie s y plaît. Elle se fait des amis et rencontre Carter, un garçon solitaire, aussi fascinant que difficile à apprivoiser…
Mais l’école privée Cimmeria n’a vraiment rien d’ordinaire. L’établissement est fréquenté par un fascinant mélange de surdoués, de rebelles et d’enfants de millionnaires. Plus étrange, certains élèves sont recrutés par la très discrète Night School, dont les dangereuses activités et les rituels nocturnes demeurent un mystère pour qui n’y participe pas.
Allie en est convaincue : ses camarades, ses professeurs, et peut-être même ses parents, lui cachent d’inavouables secrets. Elle devra vite choisir à qui se fier, et surtout qui aimer…

 

Mon avis : 

Un premier tome vraiment très prenant et frustrant !!! Voilà les mots qui me viennent quant à qualifier ce roman passionnant.

En effet, dès les premières pages, on fait la connaissance d’Allie 17 ans, jeune adolescente rebelle qui pour la énième fois se fait arrêté. Ses parents ne sachant plus quoi faire l’envoient à Cimmeria, une école où se retrouve différents élèves de milieux différents : enfants de riches parents, enfants rebelles, élèves surdoués etc…
Mais lorsqu’Allie fait sa rentrée à Cimmeria, elle va de suite se lier d’amitié avec certains élèves. Elle va s’énamourer du beau et mystérieux Sylvain. Ce qui ne fait pas bon effet aux yeux de Carter à l’allure arrogant et rebelle. Allie va se lier d’amitié avec Jo une jeune fille gentille mais fragile qui cache une grande sensibilité. A partir de se moment là, tout le monde lui cache la vérité, lui dise de se méfier de certains élèves. Certains lui dise qu’elle n’a pas sa place à Cimmeria puisque tout le monde à un rapport avec celle-ci et Allie ne semble avoir aucun lien. Elle va avoir connaissance d’une mystérieuse organisation appelé les « Nocturnes » lors des « Night School »  au sein de l’école dont certains de ses amis font partie mais dont ils ne peuvent lui révéler ce qu’ils font exactement. A partir de là on a qu’une envie c’est de jeter son livre par la fenêtre. Que sont les Nocturnes ? Que font-ils lors de la « Night School? Qui dit la vérité ? Qui ment ?  A qui peut-on faire confiance ? etc.  Ce livre pose tellement d’interrogations que l’on est frustrée de ne pas avoir les réponses, et lorsqu’un personnage vous en dit un peu, on se rend compte plus tard que c’est pas tout à fait la vérité, ou encore qu’il a menti. Dans cette école on ne sait pas a qui faire confiance, les gentils ne sont pas ceux que l’on croit et les méchants également. On croit tout savoir mais plus on avance dans la lectures et plus on s’interroge et vraiment c’est agaçant. Combien de fois je me suis énervée contre mon livre, j’avais envie d’arracher les pages, d’ouvrir ma fenêtre et de le jeter… C’est vraiment la première fois qu’un livre me fait cet effet la. Du coup on se méfie de tout le monde et donc difficile de s’attacher à certains personnages puisqu’on ne sait pas s’il est gentil ou non.
Tout comme Allie, mon cœur balance entre Sylvain et Carter. Tout le long du livre, je me demandait pour qui mon cœur balance et bien même après avoir terminé ce livre, je ne le sait toujours pas et ça m’énerve au plus haut point.
Puis quand des événements étranges entraînant des blessés, le doute persiste surtout quand les soupçons se tournent vers Allie.  Et lorsqu’un des personnages est retrouvé mort, la frustration est à son comble car on se rend compte que tout le monde ment, cache des choses ou en partie  puis surtout lorsque l’école cache la véritable  raison de la mort de ce personnage on se pose vraiment des questions.  Puisque personne ne semble vouloir dire la vérité, Allie prend les devant et ce qu’elle va découvrir va la troubler au plus au point et on va se poser encore des questions (pour pas changer) et elle se rend compte que même ses parents lui ont menti. A qui peut-on faire confiance quand même ses propres parents vous ment ??? La fin est juste frustante une fois de plus et toutes les questions que l’on se posait au début du roman, on se dit que l’on va avoir nos réponses et bien c’est se mettre le doigt dans l’œil car il va falloir lire le second tome pour avoir des réponses et encore vu comment l’auteure aime nous énerver et nous faire virer chèvre cela ne m’étonnerait pas qu’elle ne nous donne aucune réponses ou très peu dans le tome 2!
Je me suis rendue compte au fil des pages, qu’Allie et moi avions un point commun : Les chiffres. Je m’explique : en effet Allie lorsqu’elle est en panique ou lorsqu’elle marche ou fait une action elle compte. Elle va compter les marches des escaliers qu’elle monte ; elle compte les pulsations de son cœur ; elle compte le nombre de pas qu’elle fait pour aller à un endroit. Moi aussi cela m’arrive beaucoup de compter ce que je fais. Et lorsqu’un moment Allie annonce à l’une de ses amies qu’elle se plait finalement à Cimmeria c’est pile le moment où je suis rentrée dans l’histoire et que je me suis dis que cette histoire me plaisait vraiment. Cela m’a fait sourire.

Bref tout ça pour dire qu’il faut lire ce livre mais si vous êtes du genre nerveux, ce n’est pas avec ce livre que vous aller guérir bien au contraire. Donc ce livre n’est pas fait pour vous !  C’est un livre à s’arracher les cheveux. Une histoire vraiment passionnante et prenante.
En refermant le livre je ne savais pas, quelle note lui donnait mais ayant réfléchis depuis deux jours que je l’ai terminé je me rend compte qu’en fait c’est un coup de coeur !

Ma note :  10/10

 

PS : L’école Cimmeria m’a fait un peu penser à l’école Poudlard de Harry Potter. C’est une grande école avec une directrice qui va se lier « d’amitié » si je puis dire avec Allie tout comme Harry et Dumbledore. Il y a un accès de l’école interdit ainsi que  parc aux élèves ce qui m’a rappelé la forêt interdite dans Harry Potter. Un professeur qui n’aime pas forcément Allie comme Rogue avec Harry. Bref je ne sais pas pourquoi mais ça m’a fait penser à Harry Potter.


Cet article vous a plus ? Partagez le !

Classés dans :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


3 commentaires

  • Lalou AS (octobre 10, 2013) :

    J’adore ta chronique ! J’aimerais beaucoup lire ce livre, et ça me tente encore beaucoup plus maintenant ! :p Bref, il a l’air génial !

  • Elodie (octobre 11, 2013) :

    je dois le sortir de ma pal celui ci 🙂

  • Mathilde (octobre 18, 2013) :

    Si tu dis que ce n’est pas fais pour les personnes nerveuses, je ne devrais pas le lire ?!! Je pense que je vais oublier ce conseil et le lire quand même : tant pis pour mes cheveux, il faut que je le sorte de ma PAL, il me tente trop *.*