Oniria tome 1 de BF Parry


Eliott, 12 ans, est un garçon en apparence comme tous les autres. Jusqu’au jour où il découvre un sablier magique qui lui permet de voyager dans un monde aussi merveilleux que dangereux : Oniria, le monde des rêves. Un monde où prennent vie les milliards de personnages, d’univers, et toutes les choses les plus folles et les plus effrayantes rêvées chaque nuit par les êtres humains. Collégien ordinaire le jour, Eliott devient la nuit, parmi les rêves et les cauchemars qui peuplent Oniria, un puissant Créateur, qui peut faire apparaître tout ce qu’il souhaite par le simple et immense pouvoir de son imagination. En explorant Oniria pour sauver son père, plongé depuis plusieurs mois dans un mystérieux sommeil, Eliott est finalement confronté à son extraordinaire destin. Car Eliott est l’ « Envoyé » : il doit sauver le Royaume des rêves, menacé par la sanglante révolution des cauchemars.


Cela faisait un moment que je voulais lire Oniria, depuis sa sortie lorsque j’ai appris sa sortie sur la page Facebook de la Maison d’Editions. Mais je n’avais jamais osé franchir le pas. Autant vous dire que le monde des rêves me fascine, savoir comment est perçu le rêve etc.

Alors quand il est sorti en poche, je me suis dis que l’occasion se présentait. Puis lorsque j’appris que l’auteure venait en séance de dédicace à coté de chez moi, (article à venir ) l’opportunité de le lire s’offrait encore une fois à moi. Et Ô quelle joie d’avoir dévoré ce roman !! Oui dévoré car une fois ouvert, on ne peut plus refermé ce roman addictif.

Ce livre fut un grand coup de cœur pour ce livre.

Dans ce roman, on suit Eliott, 12 ans, qui vit à Paris avec sa belle-mère qu’il déteste et ses deux demi-sœurs. Sa mère est morte il y a de cela 10 ans. Il vit également avec sa grand-mère Louise qu’il appelle Mamilou, qu’il adore plus que tout avec son papa. Son père est depuis 6 mois plongé dans un coma dont les médecins ne savent pas vraiment ce qu’il a. Après une visite à l’hôpital et un pronostic des plus bouleversants, Christine décide de quitter Paris pour Londres. Eliott et Mamilou ne sont pas d’accord pour abandonner Philippe (papa de Eliott). C’est pourquoi Mamilou lui révèle un secret : en effet Mamilou est persuadé après avoir entendu son fils crié à l’Hôpital, qu’il est prisonnier du monde des rêves appelé Oniria. Seul Eliott pourra le sauver de ce sommeil dont son père est prisonnier. Grâce à un Sablier Elliot va pouvoir voyager à Oniria pour rencontrer le Marchand de Sable qui lui seul est à même de  sauver son père. Mais son voyage ne sera pas sans conséquences, puisqu’il devra affronter certains dangers, faire la rencontre de personnages qui voudront bien l’aider ou au contraire lui mettre des bâtons dans les roues.

Une fois le livre ouvert, on ne veut plus fermer le roman tellement on se prend à l’intrigue. Un monde fantastique, très bien ficelé. L’idée de l’auteure comme quoi nous pouvons maîtriser nos rêves et cauchemars m’a réellement fasciné. J’ai adoré voyagé avec Eliott à Oniria, faire la rencontre de personnages bons ou mauvais, gentils comme détestable.
Chacun des personnages sont attachants ou détestables mais on aime les détester (comme Christine par exemple).  A chacune des pages tournées, on frissonne, on doute et on a peut pour Elliot qui affronte des aventures de plus en plus dangereuses. On peut dire que l’auteure ne lésine pas sur ses personnages, Elliot n’a aucun répit, et nous lecteurs aussi par la même occasion. Mention spéciale pour ma part pour Farjo que j’ai adoré dès sa rencontre et aussi à Katsia, un peu têtue, mais téméraire !
Eliott est un jeune garçon brave et très courageux pour un enfant de son âge. Un jeune garçon plein de mérite pour l’amour de son père. Plus nous avançons dans l’histoire et on en apprend un peu plus sur les différents personnages qui peuplent Oniria avec leurs caractéristiques, mais on en apprend un peu sur la famille d’Elliot. Pas mal d’interrogations viennent s’entremêler au fur et à mesure de notre lecture. Un mystère semble peser sur la mort de la maman de Elliot, j’ai ma théorie mais rien de sur encore, j’attends de lire les autres tomes pour savoir si on en saura plus ou non. On se pose également pas mal de questions sur le père de Philippe et là aussi j’ai une petite idée,.

Bref Oniria est un univers, un monde fascinant, fantastique, très bien écrit que l’auteure ne manque pas de nous surprendre à chaque page.  Un récit fantastique que j’ai adoré dévoré et dont il me tarde de lire la suite !!!
Un premier tome qui pose les bases de l’intrigue et qui promet de belles (mes) aventures pour la suite !!!


Cet article vous a plus ? Partagez le !

Classés dans :, ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Un commentaire

  • Sheonandbooks (juin 12, 2017) :

    Eh bien!! Il a l’air intéressant, merci pour la découverte et je prend note