Phobos tome 2


Reprise de la chaïne Genesis dans 3 secondes... 2 secondes... 1 seconde... Ils croyaient maîtriser leur destin. Ils sont les douze pionniers du programme Genesis. Ils pensaient avoir tiré un trait sur leur vie d'avant pour devenir les héros de la plus fabuleuse des odyssées. En réalité, ils sont les victimes de la plus cruelle des machinations. Elle croyait maîtriser ses sentiments. Sur Mars, Léonor espérait trouver la gloire et, pourquoi pas, l'amour. Elle pensait pouvoir ouvrir son coeur sans danger. En réalité, elle a ouvert la boîte de Pandore du passé. Même si les souvenirs tournent au supplice, il est trop tard pour oublier.


Je ne sais pas par quoi commencer cette chronique car ce second opus fut un gros coup de coeur !! Ce n’est même pas un gros coup de coeur c’est bien plus que ça : c’est une tuerie de putain de génial !!! Oups désolée je suis grossière mais il n’y a pas de mot pour dire tant j’ai adoré lire ce roman de Victor Dixen.

Ce second tome commence là où nous avions laissé nos 12 prétendants dans le Cupido en route pour Phobos et la planète Terre. Après la terrible révélation de Léonor sur le rapport Noé, et de leur éventuelle mort qui est sans retour. Nos prétendants vont devoir faire d’énorme choix : rester sur Mars et faire comme si de rien était en essayant tout de même de rester en vie en trouvant une solution ou redescendre sur Terre et révéler l’incroyable vérité au monde entier. Oui mais voilà Serena McBee la présentatrice les tient sous le coude. Mais ce qu’elle ne sait pas c’est que sur Terre deux alliés sont là pour tenter de les sauver.  Puis des séries de tragiques accidents vont abatttre le programme Genesis. Nos 12 prétendants vont-ils réussir a survivre ? en tout cas il est trop tard pour regretter.

C’est un roman époustouflant, je n’ai pas pu lâcher ce livre tant l’auteur nous transporte dans son univers, plus précisément sur Mars. Une fois embarqué, on ne décolle plus notre nez du livre, c’est un voyage extraordinaire que l’on fait à travers toutes ces pages. Oui mais le soucis c’est que Victor Dixen manie l’art des mots, de la trahison, de la confusion et du mensonge à travers ses personnages. On passe d’une émotion à une autre très vite. Tout au long de notre lecture, on a une énorme boule au ventre, la gorge serrée tant on a peur pour nos prétendants mais on a également peur pour nos deux alliés qui sont sur Terre et qui tentent de sauver nos amoureux de l’espace. J’ai adoré suivre le parcours de Harmony et de Andrew Fisher, toujours en quête de vérité sur tout et surtout sur la mort de son père. Qu’est ce que j’ai pu avoir peur pour ses deux personnages et j’ai admiré le courage de ce dernier.

Comme je le disais plus haut, on passe d’une émotion a une autre très vite et c’est le cas, car un coup on passe du rire au larme, puis de l’amour grâce à nos prétendants , à la haine avec Serena McBee. Mais Ô qu’est ce que j’ai adoré la détester tout comme dans le tome 1, elle est toujours aussi manipulatrice, détestable et persuasive. Elle tient à merveille son rôle de méchante et j’ai vraiment apprécié. On à qu’une envie c’est qu’elle perde mais sachant ce qu’elle est et comment elle agi, je me demande bien comment elle va s’en tirer et comment va se terminer tout cela.

L’intrigue est très bien menée du début à la fin, à chaque fin de chapitre il y a toujours un rebondissement qui fait que l’on veut toujours aller plus loin pour connaitre la suite des événements. Les révélations que l’on a sont stupéfiantes et nous laisse bouche bée à chaque fois, enfin tel fut mon cas. La pire révélation est celle de la fin qui m’a scotchée et m’a fait décollée de mon lit. Je n’en reviens toujours pas même après un petit mois après l’avoir lu. Je me demande bien où tout cela va nous mener. Et cette fin encore plus frustrante que le tome 1 ; de ne pas avoir le 3ème entre les mains pour enfin savoir le dénouement.  Attendre novembre va être une vraie torture …


Cet article vous a plus ? Partagez le !

Classés dans :,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Un commentaire

  • Hanne-Laure (juillet 31, 2016) :

    Victor Dixen a vraiment su créer une magnifique série