The Revolution of Ivy


Condamnée à l'exil pour ses crimes, Ivy se retrouve seule au-delà de la barrière qui protège les siens d'un monde hostile, dévasté par l'arme atomique des décennies plus tôt. Trahie par sa famille, abandonnée par Bishop, elle doit quitter Westfall et s'enfonce dans la nature sauvage et découvre qu'elle est habitée. Cette année, mon tour est venu. Mais la ville où elle est née se tord dans les convulsions d'un coup d'État, et le chaos ne tarde pas à régner. C'est un Bishop différent qui débarque dans le camp où Ivy s'est réfugiée, un Bishop qui a découvert, entretemps, plus d'une vérité. Il est temps pour la jeune fille de décider ce qu'elle compte faire : se venger ou... faire la révolution ? Le deuxième et dernier tome de la série The Book of Ivy clôt une saga dystopique où survie en milieu hostile, complots meurtrier et manipulations politiques se mettent en travers du chemin d'un duo à l'alchimie saisissante. Découvrez l'aventure finale d'Ivy, assassin devenue survivante !


The Revolution of Ivy


Neuf à partir de: EUR 15,00 En stock

Après avoir littéralement dévoré le tome 1 (mon avis ici), j’ai enchaîné avec ce second et dernier tome que j’ai totalement adoré.

Ce second tome est vraiment dans la lignée du premier si ce n’est mieux à mon sens.

Ici nous retrouvons Ivy, qui suite à son exil pour s’être fait coupable de ses crimes pour sauver celui qu’elle aime, va se retrouver dans un monde hostile où la loi du plus fort règne.
De nouveaux personnages vont faire leur apparition ce qui est va être un bien pour Ivy qui va voir en eux une seconde famille. Des liens plus fort que les liens du sang. A rappeler que lorsqu’elle se fait coupable, son père et sa sœur ne la soutiennent aucunement.
Mais elle va également retrouver des ennemis du tome 1 dont elle va devoir s’endurcir, faire des choix et surtout survivre.
J’ai beaucoup aimé Ivy dans ce tome car elle est plus mature, prend ses propres décisions, fait ses propres choix . Elle n’est plus à la merci des exigences de sa famille. Elle fait ce qui lui semble bon ou correct selon elle.

Les personnages sont toujours autant attachants, très bien décrits tant physiquement que psychologiquement. L’écriture d’Amy Engel est toujours autant fluide qu’on dévore le roman, voire même un peu trop vite à notre goût.
Il y a pas mal d’actions, on a de cesse de se poser mille et une question et on a hâte de savoir comment cela va se terminer. La fin arrive bien trop vite puisqu’on dévore ce roman et c’est bien dommage car on s’attache beaucoup à Ivy et Bishop. Tout comme dans le tome 1, j’étais toujours sous son charme. C’est un personnage vraiment intéressant, toujours à l’écoute des autres sans jamais juger les autres.  Un parfait jeune homme comme toute jeune fille aimerait en avoir un comme ceci.

L’auteure a réussi à me surprendre, à me conquérir avec son univers bien à elle et c’est sur des chapeaux de roue que ce conclu cette merveilleuse dystopique dont je recommande à qui voudra le lire qu’il en vaut le détour !


Cet article vous a plus ? Partagez le !

Classés dans :, ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Un commentaire

  • Hanne-Laure (juillet 31, 2016) :

    je suis tout à fait d’accord, c’est une série qui vaut le détour 😀